Un accident du sport c’est toujours un moment douloureux pour la victime, qu’elle se blesse seule ou avec un autre joueur. Les conséquences d’une blessure peuvent laisser des préjudices corporels, mais aussi psychologiques. En effet, lorsqu’un footballeur professionnel se voit priver de jouer une finale de la coupe du monde suite à une rupture des ligaments croisés, c’est un double drame. Ses jambes ce sont ses outils de travail et son rêve de participer à une grande compétitions ça fait partie de ses rêves d’enfants.

Accident du sport : les indemnisations

Dans les clubs professionnels ont sait que les sanctions suite à une faute ayant entrainé une blessure grave peuvent être très importantes. Suspension du joueur, amendes, les clubs ont l’habitude de devoir faire face à ce genre de situation. Les joueurs par contre, ceux qui perdent 6 mois de temps de jeu, qui voient leur carrière fragilisée par des blessures à répétition ne peuvent s’habituer.

Un accident de sport quel qu’il soit a toujours des conséquences sur la carrière d’un joueur.

Il faut savoir que la justice répond à l’indemnisation des accidents du sport, même lors d’une compétition sportive.

Indemnisation à l’amiable ou devant la justice ?

On pourrait penser que c’est les compagnies d’assurance qui s’occupent de tout régler dans le cas d’un accident de sport. Cependant, la victime est en droit de demander réparation en passant par la voie de la justice. Il est d’ailleurs souvent préférable de ne pas accepter une indemnisation à l’amiable. La gravité de la blessure doit être analysée par des experts, ce sont eux qui donneront les indicateurs utiles au montant de la réparation.

Un accident lors d’un match de foot ou pour tout autre sport doit être déclaré rapidement et faire l’objet d’une visite chez le médecin, même si à chaud on pense que ce n’est pas grave. Par exemple, un traumatisme crânien peut se manifester seulement une ou deux heures après le choc. Mieux vaut prévenir que guérir, même pour une petite blessure.